Campagne pour retirer les Antibiotiques

La résistance aux antibiotiques se développe et se diffuse à une vitesse ne pouvant être freinée par le développement de nouveaux médicaments.

Si des mesures pour réduire la consommation mondiale d'antibiotiques ne sont pas prises de toute urgence, nous risquons de revenir à une époque où de simples infections pouvaient tuer.

La pratique courante qui consiste à donner des antibiotiques aux animaux de ferme de façon habituelle contribue à cette menace.
Près de la moitié des antibiotiques produits dans le monde sont utilisés dans l'agriculture, principalement pour favoriser une croissance plus rapide et prévenir, plutôt que traiter, les maladies.

Consumers International et ses membres demandent aux chaînes de restauration multinationales — incluant McDonald's, KFC et Subway — de prendre des engagements mondiaux assortis de délais pour mettre fin au recours habituel aux antibiotiques importants pour la médecine humaine dans toutes les chaînes d'approvisionnement de viande et de volaille.

Notre rapport, « Retirer les antibiotiques du menu » , a révélé que ces trois enseignes mondiales de restauration rapide sont loin de fournir une réponse satisfaisante au risque sanitaire mondial de la résistance aux antibiotiques. Vous trouverez des liens vers le rapport en anglais, en français et en espagnol ci-dessous.
En septembre, des chefs d'état du monde entier se réuniront pour discuter de cette crise de santé publique lors d'une rencontre de haut niveau de l'ONU à New York. Avec le monde entier les yeux rivés sur la résistance aux antibiotiques, nous devons saisir cette opportunité pour demander à McDonald's, à KFC et à Subway d'agir pour :

• Définir un plan d'action mondial assorti de délais pour supprimer l'usage courant d'antibiotiques importants pour la médecine humaine dans toutes les chaînes d'approvisionnement de viande et de volaille.
• Afficher leurs progrès en faisant vérifier leurs politiques d'utilisation des antibiotiques par un tiers et en publiant les résultats.

Si des mesures pour lutter contre la résistance aux antibiotiques ne sont pas engagées, nous risquons de ne plus être en mesure de traiter des maladies et infections courantes pour lesquelles nous dépendons des antibiotiques, telles que la tuberculose et la pneumonie. En tant que marques internationales, ces chaînes de restauration rapide multinationales sont bien placées pour définir le standard de leur secteur au niveau mondial, et encourager une diminution de l'usage d'antibiotiques dans l'agriculture, plus rapidement qu'avec une évolution législative à elle seule.

Letter Frn

Photo Montage FRN

Report Frn

Comments
comments powered by Disqus
GoView more options